Jérôme Wiss, parcours

Le projet de création d’une entreprise de fabrication d’instruments de musique est né de la volonté de fabriquer des instruments à vent, en France, avec le savoir-faire de ce pays qui fut précurseur dans ce domaine. Il est l’aboutissement d’un grand nombre d’années de pratique musicale. Depuis son enfance, Jérôme a étudié aux conservatoires de musique de Mulhouse puis de Strasbourg dans la classe de tuba. Ce sont les différentes étapes de sa vie qui l’ont emmené logiquement vers ce métier de facteur d’instruments qui est aujourd’hui une évidence et une passion. Six années d’études dans un établissement spécialisé, l’ITEMM (Institut Technologique des Métiers de la Musique) du Mans, ont été nécessaires pour apprendre le métier de facteur d’instruments. Jérôme Wiss est le premier et seul élève en France à avoir obtenu le Diplôme des Métiers d’Art en facture des instruments à vent. Parallèlement à ses études il a tout d’abord travaillé en alternance en tant que réparateur d’instruments puis en tant qu’ouvrier dans l’usine de fabrication d’instruments Antoine Courtois, qui a depuis fermé ses portes.Il a eu la chance de pouvoir y travailler sur tous les postes de fabrication, afin d’apprendre toutes les facettes du métier. Lors de ses études, il a travaillé avec différents facteurs français et allemands et fait  plusieurs stages dans des usines de fabrication.

img_3500

A la fin de son cursus, Jérôme a pu travailler avec des acousticiens de l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) et du LAUM (Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Maine) qui l’ont aidé à développer des outils et des calculs dédiés à la fabrication de ses instruments. Ces rencontres lui ont permis de se perfectionner en acoustique afin de pouvoir créer un instrument entièrement à partir de calculs et d’assistance informatique. Jusqu’alors cela n’avait jamais été fait, personne n’avait créé d’instrument de la famille des cuivres uniquement à partir de calculs et d’assistance informatique. L’ophicléide que Jérôme a créé est le premier instrument de ce genre, il a été d’ailleurs récompensé par un premier prix au Concours Régional des Métiers d’Arts en 2014 et un troisième prix au Concours National des Métiers d’Arts en 2015, toutes disciplines confondues.

Après plusieurs années de travail en tant que réparateur d’instruments, Jérôme a souhaité se lancer pleinement dans la fabrication, c’est pourquoi il a décidé de créer son atelier. Sa motivation principale est de créer des instruments innovants et originaux. Il aimerait démocratiser, par sa démarche de conception, une nouvelle idée de la création des instruments de musique, alliant savoir-faire traditionnel et nouvelles technologies.